La vérité est trop belle

Une vraie belle soirée que celle du 12 avril dernier, sous le thème : trop beau pour être vrai.

Jean-Marc Dalphond dans Herjien, le texte de Antoine Portelance.

Jean-Marc Dalphond dans Herjien, le texte de Antoine Portelance.

On a eu droit à la grande reconquête d’une relation amoureuse, les deux pieds sur la Ste-Cath, à l’échange entre un futur moine de St-Jean-de-Matha et un bon vivant qui croit en l’amour, à une intervention musclée de deux policiers affamés sur une caissière d’un Tim Horton bondé, et finalement, à l’histoire de trois individus bigarrés partageant leur quotidien crasse à l’abattoir de poulets.

Félicitations à Francis Sasseville qui a remporté le prix Auteur coup de cœur du public, offert généreusement par Dramaturges Éditeurs, qui comptait ce mois-ci une paire de billets pour «Cuisiner avec Elvis», la plus récente production de Urbi et Orbi.

Merci à l’équipe de La Licorne pour leur formidable accueil, aux auteurs, comédiens et à Vincent Campbell pour ses ambiances musicales.

Ne manquez pas la prochaine édition, le marathon OMAD où 4 auteurs écriront toute la journée pour leurs 2 comédiens qui présenteront, le soir-même, le fruit du labeur de la journée! Le 24 mai à 20h, on fête la fin de la saison!

Publicités
Ce contenu a été publié dans Non classé par lemimesis. Mettez-le en favori avec son permalien.